Industrie

Mode

Date

Insights

Processus et rentabilité

Comment les services de gestion de collections nouvelle génération parviennent à faire face à l’accélération des délais de mise sur le marché

Processes

Le secteur de la mode rime souvent avec cloisonnement. Il combine différents lieux géographiques, différents collaborateurs, différentes catégories de produits, différentes collections et saisons et bien sûr différents fournisseurs. Ce secteur manque donc parfois de cohérence et peine à s’adapter. Ce n’est que récemment qu’il a pris conscience qu’il est nécessaire de changer sa manière de travailler, notamment en rationalisant ses activités et en faisant le lien entre elles.

 

Au cours de la dernière décennie, 20 % des principales marques de mode ont en effet généré l’ensemble des profits du secteur. McKinsey attribue leur réussite à leur capacité à jongler avec les catégories de produits et les circuits de distribution, à s’adapter à l’évolution des comportements de consommation, à travailler plus efficacement que leurs concurrents moins performants et à mettre l’accent sur les délais de mise sur le marché.

 

Le nouveau consommateur

La transformation du marché a bouleversé le secteur de la mode. Les consommateurs sont mieux informés et plus exigeants. Ils recherchent une gratification instantanée, ce qui entraîne un raccourcissement du cycle de vie des produits et l’obligation de lancer toujours plus de collections pour satisfaire leur besoin de nouveauté.

 

Les leaders du fast-fashion ont été les premiers à tester et à expérimenter ce nouveau mode de fonctionnement. Les marques comme H&M, Zara ou Topshop produisent des modèles inspirés des défilés de mode et les commercialisent en l’espace de quelques semaines (et non plus de mois). Ces délais de mise sur le marché ultra-rapides sont particulièrement appréciés par les passionnés de mode. Selon McKinsey, le chiffre d’affaires de ces pionniers a augmenté de 8,2 % globalement en 2017, alors que la croissance globale de la vente au détail était d’environ 3,5 % au cours de la même période.

 

Ce nouveau modèle économique est riche en enseignements et chaque entreprise de mode, quel que soit son secteur d’activité ou son importance, peut élargir sa réflexion et adopter une approche inspirée du fast fashion. Dans l’un de ses articles, McKinsey considère ce modèle comme applicable sur le long terme. Les entreprises de mode doivent cependant « avoir la volonté de procéder à une transformation drastique de leurs processus et de leurs mentalités. Raccourcir les délais de mise sur le marché n’est pas une mince affaire. »

 

Le service de gestion des collections endosse une responsabilité colossale

Pour être à la hauteur de la tâche, les responsables de collections examinent les méthodes de travail de l’entreprise afin d’aider le personnel à gagner en efficience, à mieux collaborer et à éviter le fréquent cloisonnement entre les services.

 

Une étude menée par McKinsey  montrait que les services de gestion de collections consacrent près des deux tiers de leur temps à « collecter les données, gérer les exceptions et les urgences et à participer à des réunions destinées à mobiliser leurs collègues ». Imaginez qu’il soit possible de libérer 28 heures par semaine pour les consacrer à la prise de décision concernant les collections, à l’analyse des coûts, aux options de livraison et aux projections de vente et ainsi assurer la rentabilité de la 

saison. À l’inverse, imaginez tout le temps que vous perdez chaque semaine à rechercher et collecter les données, à les transférer au bon destinataire pour finalement découvrir que ces informations sont inexactes ou obsolètes. Ces retards et ces opportunités manquées sont regrettables et bien trop fréquents.

 

Trois domaines que les services de gestion de collections devraient étudier

Les responsables de collections nouvelle génération étudient soigneusement les méthodes de travail du personnel afin d’éliminer les tâches non essentielles. Amélioration de la productivité rime en effet avec augmentation de la rentabilité. La gestion de collections jouant un rôle central dans l’accélération de la mise sur le marché des produits, les responsables de collections se penchent donc très attentivement sur le cycle de vie de la mode.

 

Afin de permettre à leurs collaborateurs de commercialiser leurs produits plus rapidement, ils adoptent les approches suivantes.

 

Décomposer le cycle de la mode.  En établissant une feuille de route indiquant le temps nécessaire à chaque phase ainsi que les contretemps susceptibles de provoquer retards et augmentation des coûts, ils peuvent déceler les activités les plus chronophages et déceler les domaines à améliorer en priorité.

 

Revisiter le processus de planification. La phase initiale de planification, de création et de développement étant généralement la plus longue, c’est elle qui offre la plus grande marge d’amélioration. Les outils digitaux permettent aux collaborateurs de saisir l’inspiration au bond, de partager leurs créations et de collaborer grâce au dialogue afin que le processus de développement produit se poursuive sans accroc.

  • Le saviez-vous ? Les entreprises de mode les plus performantes commercialisent leurs produits en six à huit semaines, alors que le délai de livraison classique du secteur est de 40 semaines.

 

Rationaliser la communication avec les fournisseurs. Les fabricants doivent disposer de moyens de communication sans ambiguïtés et d’une documentation précise. Ils doivent parfaitement comprendre ce qu’ils ont à faire pour éviter toute perte de temps ou toute modification ultérieure. Grâce à l’automatisation de la communication, il est possible d’inciter les fournisseurs à mieux respecter les délais et à livrer des produits de qualité.

 

Une implication plus forte pour améliorer la productivité

La mode vit aujourd’hui à l’heure du fast fashion, offrant aux services de gestion de collections l’incroyable opportunité de repenser leur manière de commercialiser leurs produits. Vous n’y parvenez pas ? Alors il est temps de prendre les mesures qui s’imposent. Il se peut que vos systèmes fonctionnent mal, que vous perdiez du temps à rechercher l’information ou que vos managers soient si focalisés sur des détails qu’ils ne voient pas que l’arbre cache la forêt.

 

En observant attentivement la façon dont votre entreprise fonctionne et en évaluant son efficience, vous pouvez non seulement changer la dynamique et la manière de travailler de vos collaborateurs, mais aussi améliorer leur implication et leur bien-être. Vos collaborateurs se sentent bien lorsqu’ils consacrent plus de temps à résoudre les problèmes qu’à régler les situations d’urgence. Et plus vos collaborateurs se sentent bien, plus l’environnement de travail est créatif et productif. C’est justement ce dont vous avez besoin aujourd’hui, car le rythme de mise sur le marché ne devrait pas ralentir de sitôt.

 

Pour en savoir plus sur la façon dont vos collaborateurs peuvent gagner en efficacité et pour évaluer leurs performances afin d’assurer la réussite de votre entreprise, téléchargez notre dossier en ligne, « Évaluer l’efficience :3 domaines permettant d’évaluer l’efficience de votre service de gestion de collections ».

 

Contact

Fermer

Contact Lectra offices, around the world

Paris - Lectra Headquarters

Lectra - World Headquarters

16-18 rue Chalgrin 75016 Paris France

Call center